Lucie bémol, violonidée à pédales

Ce solo constitué de poèmes de mon écriture et de Jacques Prévert mis en musique est tantôt amplifié avec des pédales d’effets, des micros, des câbles de l’électricité nucléaire et tout et tout tantôt acoustique. Brigitte Fontaine, Colette Magny, Iva Bittova, entre autres sont mes muses.

Il y a du violon, de la voix chantée et parlée et aussi du khên, un orgue à bouche laotien, du kazoo, du tuyau d’orgue, du klaxon de vélo, des boules de méditation, de la brosse à dents électrique….

Sempiternellement
Quelle est la tonalité du morceau en si bémol de Lucie bémol ?
Polka
Péripathéticienne
La rue-fossé