Poèmes enviolonnés

lien vers la page bandcamp :

 https://collectifcoax.bandcamp.com/album/po-mes-enviolonn-s-et-violonisations

 

Voyage dans mon univers intérieur à travers des poésies crues et douces amères, à l’unisson ou en décalage avec des lignes musicales riches et intenses.

Palette d’émotions brutes, exprimées par des cordes vocales et métalliques, permettant de suspendre le temps, d’extérioriser un dégoût refoulé, de dénoncer l’insupportable tragi-comédie de la vie, tantôt chuchoté, à demi mots et pianissimo, tantôt crié, saturé, écrasé, à l’extrême des possibilités des instruments.

Ce n’est pas pour autant explicitement pessimiste, mais dans une abstraite douceur, on se laisse embarquer au gré des images aux sens multiples, offrant à chaque oreille et sensibilité le soin d’y comprendre et entendre l’écho de sa propre expérience, forcément unique et donc extraordinaire.

Réellement vécus et profondément ressentis, ou bien alors purement imaginés, hallucinés, rêvés? Peu importe si les textes disent la vérité, l’essentiel est de toucher le fond des coeurs et des âmes, d’ébaucher l’idée de tant d’autres pensées possibles, d’ouvrir une brèche dans le tout formaté, en toute sincérité.

Je cherche à susciter ces moments magiques où spectateurs comme acteurs se retrouvent dans un sentiment commun de planer, le souffle coupé, enivrés par la musique créée par la conjugaison des mots, des sons, et du silence, l’esprit déconnecté de la réalité de la société.

Tentatives d’humanité, Bouche bée, La rue-fossé, Blues dégueulasse, Quoi faire, Poison, sont autant de révoltes que de caresses, d’hommages vibrants aux grands artistes anarchistes et non alignés, s’inspirant de recherches non conformistes et avant gardistes, qui résonnent comme une critique passionnée de la vision anthropocentrique du monde autoproclamé civilisé.

Au rythme souvent haché ces courts poèmes sont conçus tels des vanités, ce style de tableaux mettant en exergue d’une façon très crue et tendre la petitesse, le caractère éphémère de la vie humaine, malgré les ambitions parfois surdimensionnées, et les chef d’oeuvres que nous sommes capables d’accomplir.

Ce moment privilégié d’expression libre et abstraite permet également d’apprécier en parallèle les beautés, les plaisirs, les richesses infinies de la vie, et de crier sur tous les toits un amour immense pour l’humain et son potentiel créatif éblouissant.

Parmi les artistes qui m’influencent et me touchent beaucoup on trouve pêle-mêle Brigitte Fontaine, Iva Bittova, Mama Béa Tekielski, Georges Bataille, Boris Vian, Jacques Prévert, Charles Pennequin, Giacinto Scelsi, Gyorgy Ligeti, John Cage, Alban Berg, David Lynch, Niki de St Phalle, Radiohead…

Télécharger le COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Poèmes enviolonnés

Rouge

Blues dégueulasse

Poison